La prise de tête de l’été ou comment trouver la bonne crème solaire…(Allez, courage, tu vas y arriver !)

On y est ! C’est fin juillet, c’est soleil, c’est chaleur ! Du coup, on n’y coupe pas : c’est à nouveau la prise de tête pour savoir quelle crème solaire choisir pour les vacances, une crème qui soit à la fois bio ou naturelle, sans nanoparticules, bien protectrice pour la peau, non barrière-de-corailicide (petit néologisme maison) et… pas trop blanche s’il-vous-plaît !

J’avais déjà fait un article détaillé sur le sujet il y a deux ans donc si vous voulez trouver des infos sur le pourquoi du comment des filtres minéraux et le problème des nano-particules, vous pouvez aller y jeter un coup d’œil avant de poursuivre votre lecture.

L’année dernière, j’avais repris la Phyt’s pour le visage et j’avais investi dans une crème de chez Dermatherm et dans un spray solaire SPF 50 d’Alga Maris, qui ne m’avait pas emballée des masses.

 

biotifullpeople crèmes solaires phyt's alga maris dermatherm

 

Côté protection, ça a été dans l’ensemble mis à part un petit coup de soleil sur je ne sais plus trop qui dans la famille, il me semble que c’était une de mes deux filles alors que je fais hyper attention, à base de minimum d’exposition en plein cagnard, T-Shirt anti-UV et tartinage de ouf. De plus, le souci, je l’avoue, c’était quand même les traces blanches laissées sur le maillot, traces que j’ai eu bien du mal à récupérer même en lavant les affaires à la machine. Et comme je suis une adepte du maillot bleu marine, autant vous dire que c’est un peu les boules ! Pour vous donner un petit aperçu, voici ce que ça donnait sur les jambes de ma fille n°2, sachant que je ne lui en avais pas mis sur le pied (elle est blonde à peau claire, bronze bien mais pas dans les tons foncés).

 

 

 

Du coup, cette année, j’ai passé des heures sur internet pour tenter de trouver la crème solaire idéale. Peut-être bien que j’ai mis la main dessus, d’ailleurs…

Lire la Suite

Tanorganic : l’autobronzant bio qui ne rend pas orange (et ça c’est cool).

Ce n’est pas toujours facile d’assumer sa peau claire. Or de mon côté, si je ne me maquille pas, je trouve que j’ai vraiment l’air malade et fatiguée ; même quand je suis maquillée d’ailleurs. Le matin, ça va,  mais en fin de journée quand la poudre de soleil s’est fait la malle, j’ai l’air tout de suite moins en forme…

Ce qui est sympa, aussi, quand tu as la peau claire, c’est que les gens te le font remarquer. Et généralement, ce n’est pas pour te faire des compliments.

Je me rappelle qu’une fois, alors que j’avais fait une petite blagounette à l’une de mes collègues, celle-ci m’avait répondu, d’un ton un peu brusque : « Tu t’es vue ? T’es blanche comme un cul ! »

Ça m’avait un peu vexée, je dois dire…

Pourtant, il y a plein de filles qui ont un teint pâle et que je trouve ravissantes. Je les trouverais peut-être même moins jolies si elles étaient hâlées. Mais c’est toujours la même chose : quand c’est les autres, on adore mais quand on se regarde, il est rare qu’on le fasse avec les yeux de l’amour…

Lire la Suite

Je n’pue pluuus des d’sous d’bras ! Je n’pue pluuuus des d’sous d’bras ! (…ou comparatif de déodorants naturels pour des aisselles qui fleurent bon la rose).

Décidément, depuis quelques mois, j’enchaîne les découvertes… et les satisfactions ! ça me renforce vraiment dans l’idée que l’on peut trouver des produits très efficaces en bio/naturel et j’ai envie de convaincre la terre entière d’abandonner les cosmétiques traditionnels…

Pourtant, avec les déo, c’était pas gagné d’avance. Quand on a passé des dizaines d’années avec Sanex, Dove et tous leurs copains, on se sent un peu seul avec sa transpiration le jour où on les abandonne…Il faut dire qu’ils ont quand même tout pour plaire : toucher sec, pas de traces blanches, zéro odeur même après 15 jours de treck dans l’Himalaya ; pour trouver l’équivalent en cosmétique bio, franchement, il faut être super motivé et avoir les convictions chevillées au corps pour ne pas faire marche arrière !

J’ai donc erré pas mal après avoir quitté mon déo conventionnel habituel , j’ai nommé Sanex Natur Protect, à la pierre d’alun.

sanex natur protect schmidt's geranium

Lire la Suite

Naturado, Phyt’s et Alphanova : est-ce une fatalité de finir tout blanc sur la plage quand on met une crème solaire bio ?

Allez , on y croit : on est le 12 juin, le soleil semble être de retour, les températures ont grimpé et tu as donc rangé hier tes moonboots et ton passe-montagne dans la boîte avec l’étiquette « Affaires d’hiver ». Youhou !!… Enfin!!… Bon, je dis ça mais en même temps, je ne suis pas du tout une fan de l’été, je déteste avoir trop chaud et le concept de petite robe légère m’est totalement étranger puisque je déteeeeeeeste porter des robes. Et des jupes. Et des shorts aussi. Voilà.

Après avoir fait ma rabat-joie, je peux maintenant aborder le sujet épineux de l’article : celui de la crème solaire. Je dirais que ça, les après-shampoings et les déo, c’est un peu la bête noire à trois têtes de toute personne normalement constituée qui saute le pas vers le naturel.

En effet, pendant des années, dès que les premiers rayons de soleil apparaissaient, tu te tartinais de crème fluide, légère, au fini mat ou satiné, à l’odeur suave de cocotier, le truc glamour et sexy qui te rendait plus belle sur la plage et qui faisait que tu te sentais comme une sirène au bord de l’eau (quand tu ne regardais pas de trop près ta cellulite. Enfin, je parle pour moi, là…)

Et puis un jour, tu es passée au bio, folle que tu es.

Lire la Suite

Le monoï Naturado, le monoï qu’il te faut !

Sans déc, j’aurais dû bosser dans la pub, moi ! Si c’est pas du slogan quand même ?!!

En même temps, j’étais ultra motivée pour vous faire un article court (pour une fois!) mais essentiel afin de vous vanter les mérites de cette huile que j’aime, que dis-je ? que j’adore !

Comme j’ai laissé tomber tous mes cosmétiques conventionnels pour le corps également (c’est pas vré ??!!!), il a fallu chercher des remplaçants, mais des remplaçants efficaces. Je n’en ai pas testé des masses à vrai dire car je suis tombée assez vite sur des produits sitôt essayés, sitôt adoptés, et notamment  cette marque, découverte sur  Mon Corner b. (mais elle est en vente sur pas mal de sites).

Alors tout de suite, le monoï, ça a un petit parfum de vacances, ça sent le sable chaud, le soleil et les cocotiers… Le risque, c’est que quand tu t’oins le corps d’huile, tu peux vite ressembler à une anguille. Or je ne sais pas pour vous, mais moi, je déteste être toute huileuse, ne pas pouvoir m’habiller rapidement ou avoir le pantalon qui reste bloqué aux genoux après avoir étalé un produit  hydratant sur le corps.

Or, avec cette huile de chez Naturado, j’ai trouvé le Graal…

Lire la Suite