Je n’pue pluuus des d’sous d’bras ! Je n’pue pluuuus des d’sous d’bras ! (…ou comparatif de déodorants naturels pour des aisselles qui fleurent bon la rose).

Décidément, depuis quelques mois, j’enchaîne les découvertes… et les satisfactions ! ça me renforce vraiment dans l’idée que l’on peut trouver des produits très efficaces en bio/naturel et j’ai envie de convaincre la terre entière d’abandonner les cosmétiques traditionnels…

Pourtant, avec les déo, c’était pas gagné d’avance. Quand on a passé des dizaines d’années avec Sanex, Dove et tous leurs copains, on se sent un peu seul avec sa transpiration le jour où on les abandonne…Il faut dire qu’ils ont quand même tout pour plaire : toucher sec, pas de traces blanches, zéro odeur même après 15 jours de treck dans l’Himalaya ; pour trouver l’équivalent en cosmétique bio, franchement, il faut être super motivé et avoir les convictions chevillées au corps pour ne pas faire marche arrière !

J’ai donc erré pas mal après avoir quitté mon déo conventionnel habituel , j’ai nommé Sanex Natur Protect, à la pierre d’alun.

sanex natur protect schmidt's geranium

Je pense que vous serez d’accord avec moi pour dire que ce produit contient, visuellement, tout ce qu’il faut pour rassurer n’importe quel consommateur qui a vaguement entendu dire que les ingrédients des cosmétiques ne sont pas toujours très sains : « Natur protect’ « , « Actif minéral naturel », « pierre d’alun », « O% Aluminium chloride, paraben, alcohol »…

Vérifions dans la compo si l’on respire autant que ça l’air pur des cîmes (laaa-layala-i-ouououou!!)…

La compo :

composition sanex natur protect déodorant schmidt's geranium

On commence dans la joie et la bonne humeur avec l’isobutane, le butane et le propane, qui sont 3 des gaz les plus couramment utilisés dans les aérosols. Et vous allez voir comme tout ça est vert et sain…

Leur association permet de remplacer des gaz qui ont davantage d’impact sur l’environnement car ces 3  » -ANE » (héhé, elle est bonne, celle-là !) n’ont pas d’effet sur la couche d’ozone. Mais (ah…je me disais, aussi…) ils sont parallèlement considérés comme étant très irritants et ayant des effets négatifs sur nos organes à doses modérées… C’est toujours cette idée de « modéré » qui pose problème, je trouve. Les pourcentages requis dans un produit sont censés te rassurer mais quand tu mets du déo tous les matins, voire plus pour les plus sportifs d’entre nous (enfin… d’entre vous…), et surtout à un endroit qui facilite la pénétration des substances qui traversent l’épiderme, quand est-ce que l’on peut dire que l’on dépasse les doses « raisonnables » ?

Pour continuer dans les réjouissances, on trouve ensuite en 4ème position un silicone suspecté d’être un perturbateur endocrinien, puis de la pierre d’alun, à nouveau un silicone, deux ingrédients qui permettent d’éviter que le produit soit trop visqueux, et enfin un dernier silicone (ouf !).

Les sels d’aluminium qui ont un rôle d’anti-transpirant mais sont sujets à critique depuis quelques années sont remplacés par la pierre d’alun, ce qui est plutôt une bonne idée à la base. J’en avais d’ailleurs acheté au tout début de mon passage au naturel et j’avais littéralement a-do-ré car c’était super efficace sur moi. Puis j’avais creusé un peu le sujet à l’époque et je m’étais rendu compte qu’il fallait en fait être plus vigilant que ça, notamment concernant la provenance de la pierre et que de nombreux articles étaient un peu contradictoires quant à son utilisation. Donc je ne vous fais pas tout un topo dessus et je vous laisse vous renseigner de votre côté si vous vous posez des questions car cela mériterait un article à lui tout seul – et celui-ci sera déjà suffisamment long !

Tout ça pour dire que chez Sanex, pour le côté naturel et sain, on repassera  même si l’absence de parabens, d’alcool et de sels d’aluminium, effectivement, est déjà une bonne chose…

J’ai donc essayé plusieurs déo naturels avant de trouver le bon.

 

 

Le déodorant LOGONA aloé et verveine

 

deodorant logona verveine aloe deodorant schmidt's geranium

C’est un des premiers que j’ai testé. Eh bien je peux vous dire que je n’ai pas été déçue…

Pour résumer le truc : le concept du déo qui fait vomir, vous connaissez ? Bah voilà, ne cherchez plus ! L’horreur totale ! Voici un des rares produits avec lequel j’arrivais à fouetter encore plus qu’en transpirant, faut le faire, quand même !! Et pourtant, j’adooore l’odeur de la verveine… Mais là, ça sentait la verveine moisie…ou la verveine irradiée…ou la verveine vérolée, je ne sais pas…

Je ne vous analyse même pas la compo, je n’ai pas pu le finir tellement j’étais malade tous les matins et alors, si j’avais le malheur de mettre un haut synthétique… comment dire… j’ai pas de mots en fait… Aisselles humides comme la forêt amazonienne en pleine pluie tropicale, puanteur du fennec qui a avalé un putois, auréoles de 30 cm de diamètre au bout de 15 min. Un succès, quoi.

Heureusement que j’étais déjà bien partie dans ma transition vers le bio et que je ne me suis pas découragée parce que franchement, il y avait de quoi retourner au conventionnel pour les 100 années à venir !

J’ai donc enchaîné avec les 3 produits qui suivent :

déodorant schmidt's geranium phyt's clemence et vivien l'herbacé sopawalla

On commence avec …

Le Déophyt’s de … bah, Phyt’s !

Il se présente en spray et c’est grâce à lui que j’ai compris… que je n’aimais plus les spray !

déodorant géranium schmidt's phyt's

Comme tous les ingrédients qui permettent d’obtenir un toucher sec avec le gaz ne sont pas autorisés dans le bio/ naturel, la conséquence directe est que vous vous retrouvez souvent avec les aisselles humides. Ce produit n’y échappe pas et du coup, je ne le mettais que les jours où je n’allais pas travailler. En gros, tu mets du déo quand tu dors et que tu sais que tu ne vas pas trop bouger. Super utile !

Concernant l’odeur, on a quelque chose de très floral (l’huile essentielle de palmarosa y est pour quelque chose) et de très féminin qui ne conviendra donc absolument pas aux hommes ou aux nez qui n’aiment pas trop l’odeur des fleurs.

Est-ce qu’il est est efficace ? Alors, pas du tout contre la transpiration pour moi et bof bof concernant l’odeur. On a plutôt l’impression que le parfum du produit s’ajoute à celle de la transpiration en fait. On a donc 2 odeurs au lieu d’une. Bingo !

La compo

Le gaz propulseur est ici du nitrogène, on trouve ensuite de l’eau et en 3ème position…de l’alcool. Autant vous dire que si vous mettez ce déodorant juste après vous être épilé(e) ou rasé(e), vous sautez au plafond !

Je l’avais acheté sur greenweez où il est à 8,50€ les 100 ml.

On enchaîne ensuite avec…

 

Le fameux déodorant crème  Soapwalla

Comme son nom l’indique, celui-ci se présente sous forme de… crème. deodorant geranium schmidt's soapwalla creme.PNG

Alors oui, au départ, ça peut surprendre le « Vas-y que je trempe les doigts dans le pot et que je me tartine les aisselles » mais, et d’une, le coup de main est quand même facile à prendre et de deux, justement non, on ne se tartine pas les aisselles avec : une petite quantité à étaler suffit.

Et il faut d’autant moins en mettre que, tout comme le déo suivant dont je vais vous parler après, celui-ci contient du bicarbonate de soude (bds pour les intimes) qui a quand même tendance à être un peu, voire très irritant, selon les épidermes. Je n’ai, personnellement, jamais eu de souci avec mais il faut dire que je l’alternais avec le Phyt’s (vous savez, les jours où je dormais…).

Pour éviter les mauvaises surprises, il faut aussi suivre les conseils donnés par la marque, à savoir, bien remuer le produit avant la première utilisation mais également de manière régulière car les huiles essentielles présentes dans la crème ont tendance à remonter à la surface ; le mélange sera de moins en moins homogène au fur et à mesure des semaines et les irritations risquent de s’accroître.

La texture de la crème paraît un peu grasse au début mais elle s’étale bien et l’impression laissée sur la peau n’est pas désagréable.

Au niveau de l’odeur, on est clairement dans les huiles essentielles et cela conviendra autant à un homme qu’à une femme.

La compo :

déodorant schmidt's géranium soapwalla déodorant crème

Du beurre de karité, du bicarbonate de soude, du kaolin, et beaucoup d’huile essentielles : tout est fait pour que la transpiration soit atténuée et que l’odeur de transpiration ne soit plus qu’un lointain souvenir.

 

Le résultat

Il faut quand même savoir que vous n’obtiendrez pas le même résultat qu’un déo habituel pour la simple raison que les chartes bio interdisent tous les ingrédients anti-transpirants des cosmétiques conventionnels. Donc il faut faire une croix sur l’aisselle sèche de chez sèche, du matin au soir, si vous avez une transpiration normale. En revanche, niveau odeur, les produits peuvent être aussi efficaces qu’en conventionnel.

Ce produit est cependant assez satisfaisant. Ayant une transpiration normale, je transpire quand même un peu avec si j’ai très chaud mais c’est raisonnable.

Attention toutefois aux aisselles fragiles : certaines personnes de mon entourage ont eu des réactions assez rapidement qui leur ont fait abandonner l’engin. Je vous conseille, si vous le prenez, d’alterner d’abord avec un autre déodorant afin de vous habituer à celui-ci.

Je l’avais acheté sur ecocentric : 16,50€ les 57 ml.

 

Peut-être que le suivant vous conviendra mieux ; il s’agit du …

 

Baume déodorant L’Herbacé, de Clémence et Vivien

On reste dans un petit pot (mais en verre, cette fois, contre le plastique du Soapwalla) et toujours en texture crème mais plus « compacte ».

déodorant schmidt's clémence et vivien l'herbacé crème

Le fini est donc un peu plus sec que son copain du dessus. Et il « fond » moins quand les températures remontent, aussi bien dans le pot que sur la peau.

Il est plus efficace, je trouve, d’ailleurs et je n’ai pas non plus eu de réaction alors que pour le coup, je l’ai mis très souvent plusieurs jours de suite. L’odeur est assez « masculine » : c’est dû au mélange sauge / menthe / romarin des HE qui le composent et les notes de menthe se détachent nettement.

La compo

butyrospermum parkii (karité)*, zhea corn starch (amidon de maïs)*, helianthus annuus seed oil (huile de tournesol)*, sodium bicarbonate (bicarbonate de sodium)*, prunus armeniaca kernel oil (huile d’abricot)*, salvia sclarea (sauge) oil, rosmarinus officinalis (romarin) oil, mentha piperata (menthe poivrée) oil, tocopherols (vitamine E), limonene**, géraniol**, linalool**.

Elle est « classique » pour un déo naturel (il faut que j’arrête avec les guillemets, moi…) et a pas mal de points communs avec le Soapwalla, notamment pour ce qui concerne les 4 ou 5 premiers ingrédients. Ce sont les huiles végétales et essentielles qui diffèrent ensuite.

Je l’avais acheté sur le site de la marque lui-même, 7,90€ les 50 gr.

Et maintenant, le WINNER toutes catégories !!!

 

Le déodorant Schmidt’s au Géranium pour peaux sensibles

 

 

Bon, alors là, je dois dire que je n’ai pas trouvé mieux !

Commençons avec le packaging. Même si le pot n’était pas un frein pour moi, le format en stick, il n’y a pas à dire, c’est quand même pratique. On retrouve ses marques par rapport au conventionnel si on débute dans le naturel et ça évite trop de changements à la fois. Un bon point.

Et alors l’efficacité !! Vraiment terrible ! Bon, je n’ai pas grand-chose à voir avec le mec de la pub Axe qui a des jets d’eau sous les aisselles mais je trouve quand même qu’il maîtrise bien les coups de chaud. Le truc un peu bizarre et que j’ai du mal à expliquer, c’est que parfois, je peux avoir un début de transpiration mais que quelques minutes après, c’est comme si le produit l’aspirait pour assécher à nouveau l’aisselle… Bon, je vois bien que je ne suis pas claire, là, mais c’est la sensation que ça me donne…

La compo

La grosse différence avec les déo crèmes précédents, c’est qu’il ne contient pas de bicarbonate de soude !! Et ça, c’est une excellente nouvelle pour les aisselles sensibles.

Magnesium hydroxide, Cocos Nucifera (coconut) Oil, Maranta arundinacea (arrowroot) powder, Butyrospermum parkii (shea butter), Caprylic/Capric Triglyceride (fractionated coconut oil), Simmondsia Chinensis (Jojoba) Seed Oil, Euphorbia Cerifera (candelilla) Wax, Tocopherol (vitamin E), Pelargonium graveolens (geranium) essential oil

L’ingrédient qui permet d’éviter la transpiration, c’est l’hydroxyde de magnésium, en premier sur la liste, également appelé lait de magnésie (quand il est sous la forme d’une suspension aqueuse). Je n’ai pas trouvé une tonne d’info dessus ; je peux juste vous dire qu’au départ, cet ingrédient est utilisé pour lutter contre les brûlures d’estomac ; il est également laxatif. Et surtout, c’est ce qui nous intéresse, il absorbe hyper bien l’humidité. Tellement bien d’ailleurs que certaines personnes l’utilisent pour lutter contre la peau très grasse. Alors attention, j’ai bien dit qui ont la peau TRES grasse et personnellement, j’éviterais de tenter l’expérience, ou alors de façon très ponctuelle car le pH de ce produit est entre 9,5 et 10,5 ce qui est bien trop élevé par rapport à celui de notre visage qui est aux alentours de 4,7 je vous le rappelle (j’en avais déjà parlé ici au sujet des hydrolats).

En tout cas, aucune souffrance pour un passage sur les aisselles post retrait de poils. Et ça c’est bon.

Petits bémols :

  1. il laisse quand même quelques traces blanches sur les vêtements foncés ;
  2. l’odeur, très fleurie, peut ne pas plaire à tous les odorats. C’est un déo au géranium et il ne fait pas semblant de l’être, quoi… Ceci dit, si au départ, elle est très présente, elle s’estompe quand même assez rapidement et ne risque donc pas d’entrer en concurrence avec votre parfum.

 

Dernières petites remarques pour vous aiguiller dans votre choix, il y a plusieurs déo Schmidt’s en stick :

  • si vous en voulez un sans bicarbonate mais qui fasse moins « fille » à l’odeur, tournez-vous plutôt vers celui au tea tree. Je ne l’ai pas senti mais ce sera toujours un peu plus masculin que celui au géranium, je pense.

deodorant schmidts tea tree géranium

 

  • le « fragrance free » est quant à lui sans bicarbonate et sans huiles essentielles. Donc, normalement, pour les aisselles ultra réactives, on choisit celui-là.

déodorant schmidt's sans parfum géranium

 

  • les quatre suivants contiennent du bicarbonate de soude, donc attention car ils risquent d’être un peu plus « irritants »si vous y êtes sensibles ;

 

cependant, comme l’ingrédient principal en tête de liste est de la poudre d’arrow root qui est une sorte de fécule au grand pouvoir absorbant, ils seront certainement moins irritants que le Soapwalla ou le Clémence et Vivien.

Ceci dit, comme d’hab, cette indication fonctionne en théorie et sur le papier ; dans les faits, c’est à toi de voir comment réagit ta peau !

 

Où les trouver et à quel prix ?

mon corner b (11€)

green beauty bites (12,90€)

ecocentric (12€)

 

En tout cas, tu peux maintenant sortir tes baskets et aller courir un 100 mètres. Tu devrais être paré(e) ! (je te regarde des tribunes et je t’applaudis ; ça m’ira très bien…)

 

 

 

Sources :

https://www.ewg.org/skindeep/ingredient/703156/ISOBUTANE/

http://www.chemicalsubstanceschimiques.gc.ca/challenge-defi/summary-sommaire/batch-lot-4/75-28-5-fra.php

https://www.ewg.org/skindeep/ingredient/705305/PROPANE/

http://ansm.sante.fr/var/ansm_site/storage/original/application/ad548a50ee74cc320c788ce8d11ba373.pdf

http://www.bioaddict.fr/article/deodorants-a-base-de-sels-d-aluminium-sur-peau-rasee-danger-a2820p1.html

http://www.bioaddict.fr/article/sante-faut-il-se-mefier-de-l-aluminium-contenu-dans-la-pierre-d-alun-a2831p1.html

8 thoughts on “Je n’pue pluuus des d’sous d’bras ! Je n’pue pluuuus des d’sous d’bras ! (…ou comparatif de déodorants naturels pour des aisselles qui fleurent bon la rose).

  1. Il est top ce déodorant! Il ne laisse pas de traces, il absorbe l’humidité, il sent bon et surtout…. il fait en sorte que je sente bon la rose…enfin le géranium! C’est devenu mon meilleur ami. J’ai acheté celui au cédar pour mon mari et il s’est également trouvé un meilleur ami. En bref, merci Thémis pour ce super conseil. A plus.

    J'aime

  2. Je teste le déo schmidt sans parfum depuis 2 mois et … bah je trouve qu’il masque pas l’odeur de transpiration en cas de grosse transpiration, mais c’est marrant mes vêtements ne sentent pas la transpiration pour autant. Je me demande si c’est pas moi qui devient ultra sensible à l’odeur de transpi ( que j’avais oubliée totalement avec les déos conventionnels). Et c’est sans doute parce qu’il est sans parfum. Je vais tester celui au Geranium, ce sera peut-être mieux.

    Je me suis rendue compte aussi que en vacances je le trouvais super , mais dès que j’ai repris le boulot, et la transpiration de stress qui vient avec, je le trouve moins bien et je lutte pour n epas repasser au déo conventionnel… Allez je file demain à la boutique chercher celui au géranium, Faut pas craquer faut pas craquer!

    J'aime

    1. C’est sûr que sans parfum, le risque augmente en cas d’apparition d’odeur. Maintenant, il faut aimer celle de géranium qui est quand même assez présente. Je testerai le tea tree la prochaine fois, pour voir, même si en huile essentielle, on ne peut pas dire que ce soit une tuerie, niveau olfactif 🙂

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s