Le nettoyant Whamisa + l’éponge Konjac : parce que toi aussi, tu as droit à une peau parfaite ! (Partie 1)

Je sais que ta réaction à la lecture du titre de cet article s’est faite en deux temps :

1° « Peau parfaite ????? Youhouhouhou !!!! Je VEUX lire cet article, je vais TOUT acheter ! P… Je suis trop content(e) !! Adieu pores dilatés, points noirs, peau de m… ! (Tu dis beaucoup de gros mots, quand même, si je puis me permettre !…) Laissez-moi passer, j’arriiiiiiiiiive !! »

2° Suivi immédiatement de : « Ouais, ouais…c’est ça ! Peau parfaite !! N’importe quoi… Je suis pas un pigeon non plus, on me le fait pas à moi, le coup du produit miracle ! Comme si je ne m’étais pas déjà ruiné(e) des centaines de fois en crèmes qui coûtent la peau du c… (eh bah décidément !…) »

Je comprends ta réaction. Mais là, ce sera différent tout simplement parce que ce que je vais te dire n’a rien de miraculeux. Et que le secret ne réside pas dans une crème…

Vous le savez, je l’ai déjà dit ici, depuis que j’ai compris comment fonctionnait la peau (enfin, je ne suis pas dermatologue non plus…), ma priorité en matière de cosmétiques a changé. Les crèmes, les sérums, c’est super, mais si on bafoue (non, ce mot n’est pas trop fort !) l’étape du démaquillage/nettoyage, leur efficacité n’est pas optimisée. Je mise donc tout sur la préparation de la peau à recevoir les soins qui suivent.

Depuis que je suis passée aux cosmétiques naturels, les premières étapes du matin et du soir sont les suivantes :

Etape 1 : huile végétale ou baume démaquillant ;

Etape 2 : nettoyant ;

Etape 3 : hydrolat (je vous renvoie ici).

Je mets ensuite une crème le matin et le sérum huileux le soir. Vous pouvez donc constater que c’est vraiment ce qui entoure le nettoyage qui est essentiel.

Pour les huiles végétales, le matin, c’est jojoba ou noisette ou les deux mélangées car elles sont très bien pour les peaux mixtes. Ne me demandez pas pourquoi je me « démaquille » au réveil alors que tout est parti la veille. J’aime ce moment, le gras part avec le gras, c’est bien connu et j’ai l’impression que la peau est déjà débarrassée de 2-3 trucs pas clairs grâce à ça. Il est bien évident que l’on peut passer allègrement à l’étape 2 si l’on préfère.

Petite précision, moi qui étais une adepte du « tout à la main » (pas de coton, pas de lingette, pas de mousseline…), je suis passée au carré démaquillant lavable pour retirer l’huile végétale.

Capture carrés démaquillants mlle papillonne
Sur le site de la slow cosmétique

Je les ai reçus en cadeau lors de ma formation avec Julien Kaibeck en janvier (excusez-moi… GNiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii !!!! Voilà, je ne peux pas m’en empêcher, quand je prononce son nom, je dois crier bêtement juste après, c’est comme ça !).

Capture table slow cosmétique
Les petits carrés étaient sur notre table avec les documents présentés lors de la formation et un bon d’achat sur l’e-shop de l’association.

Au départ, j’ai trouvé ça très sympa…puis je me suis demandé ce que j’allais bien pouvoir en faire (rapport au fait : pas de coton, pas de mousseline, les mains, tout ça, tout ça). Et un jour, je les ai sorties de leur tiroir et je dois bien avouer que maintenant, je les utilise quotidiennement : je masse l’huile sur le visage, je passe la lingette sous l’eau tiède (parce qu’à l’eau froide, ça fonctionne moins bien), je retire l’huile avec et je passe au nettoyant. Pour quelqu’un qui veut sauter l’étape nettoyage, c’est très bien car la peau n’est plus grasse et il suffit de mettre un coup d’hydrolat. Idéal quand on craint l’eau du robinet. Pour info, pour les nettoyer, on les passe à la machine, à la fin de la semaine, par exemple.

Pour l’étape 2, je dégaine deux armes fatales : le nettoyant Whamisa et l’éponge Konjac.

Pour le premier des deux, je dois remercier ici Laura, du blog Beauté de Porcelaine (spéciale dédicace, Laura, toi-même tu sais…). Si vous aimez les cosmétiques asiatiques, n’hésitez pas à vous y rendre car c’est une mine d’informations et en plus, il est super agréable à lire, ce qui ne gâche rien. Bref.

En passant au naturel, je ne regrettais qu’une chose : les nettoyants coréens que j’avais l’habitude d’utiliser car on trouve assez peu d’équivalent dans nos parfumeries et parapharmacies et je n’en connais pas en bio. Leurs qualités : des formules qui n’agressent pas, des textures onctueuses, de la mousse qui mousse, un nettoyage inégalable, une douceur de peau incroyable et des tubes qui durent loooooogtemps. Et tout  cela pour un prix ultra raisonnable (environ 10€ les 100 à 150 ml) vu le peu de quantité qu’il faut mettre à chaque utilisation.

Mais (car il y a un mais), pour les compos, ce n’est pas vraiment ça. Alors je me suis dit (et c’est là où tu vois que je réfléchis vachement) : « Laura est à la pointe de tout ce qui sort en Asie, elle va bien réussir à me trouver un nettoyant bio qui fasse le même boulot que mon Ex White de Ünt (dont j’ai parlé ici) !  » Et ça n’a pas loupé, quelques mois plus tard, hop, revue sur les produits Whamisa.

Sur le papier, ça a l’air top : les produits sont certifiés Ecocert et labellisés BDIH (label d’origine allemande).

packaging nettoyant whamisa
Le packaging est vraiment beau, non ?

Mais le petit plus, c’est que ces produits sont fermentés. Alors non, ça ne veut pas dire qu’ils sentent le lait de femelle yack qui aurait tourné (gerbasse) ; c’est simplement (enfin, quand je dis simplement, c’est moi qui simplifie par rapport à ce que j’ai pu lire, hein !) que la fermentation des ingrédients utilisés dans les formules permet de conserver tous les nutriments contenus dans les plantes et ces derniers, par leur petite taille, seront par conséquent mieux absorbés par la peau. Soit. N’ayant pas fait de bac +7 Fermentation du rhododendron à feuilles pennées en milieu hostile, je vous avoue que là, je vous recrache un peu ce que j’ai pu lire à gauche et à droite… Admettons, la fermentation, c’est super bien. Parfait. Mais appuyons-nous sur quelque chose de plus stable pour nous, la liste INCI :

Capture ingrédients whamisa nettoyant
Je l’ai prise sur l’e-shop Glow recipe

 

Que dire mis à part que l’on peut applaudir des deux mains (mais rien ne t’empêche d’y mettre aussi les pieds, si tu es très souple) : des plantes, du beurre de karité, un tensio-actif doux, des alcools gras et plein de petits lactobacilles de plantes, c’est-à-dire de bonnes bactéries qui auront une action bénéfique sur la peau.

La cerise sur le gâteau : son Ph est de 5,5, c’est-à-dire légèrement acide, en affinité parfaite avec la peau ! (rappelez-vous de ce que l’on avait dit sur le rôle du Ph avec les hydrolats) La grande classe, quoi !

Les machinchoses fermentés, c’est bien beau mais au niveau sensoriel, ça donne quoi ? 

Le produit, nacré, a une texture très crémeuse et il sent vraiment bon.

konjac nettoyant whamisa

Le problème, c’est que je ne suis pas ultra douée pour décrire les odeurs. Disons que c’est légèrement citronné mais doux, pas acide. Mélangée à l’eau, la crème mousse bien (pour celles et ceux qui aiment et pour lesquels c’est un gage de bon nettoyage, ce qui est faux, rappelons-le…mais là n’est pas le sujet !).

Le seul petit bémol pour moi, mais cela peut être un avantage pour d’autres, c’est qu’une fois rincée et le visage séché, on a l’impression qu’il reste comme un léger film sur la peau. Pas un truc gras mais comme un film, oui. C’est la raison pour laquelle je me suis dit au départ que je n’allais l’utiliser que l’hiver, parce que pour l’été, je le sentais moyen le coup du film pas gras…

Mais ça, c’était jusqu’à ce que je dégaine (TADAAAAAAM !!!) … l’EPONGE KONJAC !!!

Alors au départ, le konjac, c’est un tubercule qui ressemble à ça :Capture éponge konjac

Hum… voilà, voilà… Que les esprits mal placés ne fassent aucun commentaire…

Et heureusement pour nous, une fois que la farine de ce légume est mélangée avec de l’eau, on arrive à quelque chose d’un peu plus sortable, et en couleur grâce au type d’argile rajouté, puisqu’on peut choisir les éponges selon son type de peau (peaux mixtes à problèmes, peaux matures, peaux sensibles, tous types de peaux…).

éponge konjac

 

Capture konjac sponge companyVoici celle que j’ai achetée ; elle est à l’argile rose, pour les peaux sensibles.

Bon, la mienne, comme vous pourrez le constater sur la photo un peu plus bas, est en train de décéder ; ça se voit quand elle commence à se déliter et qu’elle fait des petits trous. Mais cela fait 2 mois 1/2 que je l’ai, ce qui est la durée de vie normale d’une Konjac.

Pour être tout à fait honnête, je n’ai jamais été très fan des « accessoires » pour nettoyer la peau. J’ai toujours peur que ça agresse, que je rougisse, que ça accentue ma couperose. A l’époque de ma passion pour les cosmétiques asiatiques, j’avais investi dans une brosse Tosowoong dont je ne m’étais jamais vraiment servi.

Quant à l’éponge Konjac, ce n’est pas le dernier accessoire à la mode. ça fait des années que la blogosphère en parle à gauche et à droite (je pense qu’un grand nombre d’entre vous doit la connaître, d’ailleurs), je m’étais tâtée pendant un temps, avais hésité à m’en prendre une mais comme je craignais qu’elle ne subisse le même sort que la brosse sus-citée, j’ai gardé mes sous…pour autre chose !

C’est en fait l’Amie de 30 ans (et plus) qui a remis ça sur le tapis. Elle en avait acheté une, m’avait immédiatement appelée après avoir fait son premier essai : « C’est GENIAAAAAAAAAAL !!!!! » Et comme elle a une peau ultra-sensible mais qu’aucune réaction n’était à déplorer, je me suis laissé tenter. Grand bien m’en a pris.

 

Mais ça sert à quoi exactement ??

Non contente de nettoyer en profondeur, cette éponge exfolie mais vraiment en douceur. On peut l’utiliser matin et soir sans que cela irrite la peau. Bien évidemment, ce qui convient à une personne ne conviendra peut-être pas à une autre (règle de base de toute utilisation de cosmétiques). Donc au début, on l’utilise tous les deux jours et uniquement le matin ou le soir. Et si tout se passe bien, on la prend quotidiennement voire deux fois par jour. C’est vous qui voyez comment votre peau réagit. De même, on n’hésite pas à espacer les utilisations en cas de réaction.  Mais il ne devrait pas y avoir de problème puisqu’elle est recommandée pour les peaux des bébés ou des personnes qui font de l’eczéma ou du psoriasis. Il paraît également qu’elle hydrate…Je n’ai pas trop compris comment cela pouvait se faire, sincèrement mais le fait est que moi qui l’utilise deux fois par jour, je n’ai aucun signe de déshydratation, d’assèchement  ou d’irritation.

Alors le seul truc, c’est qu’il faut bien la mouiller de manière à ce qu’elle fasse « chpoing-chpoing » parce que quand elle sèche, elle devient toute dure. Et là, c’est sûr que si vous l’utilisez à sec, comment dire, vous allez vite fait vous retrouver en sang, quoi !

Pour éviter le développement de bactéries, on la presse bien après s’en être servi et on la pend grâce au petit fil afin qu’elle sèche plus facilement. Et on n’oublie pas, régulièrement, de la plonger dans l’eau bouillante (une fois par semaine, c’est pas mal).

Faites bien attention surtout, si vous en achetez une, que l’on ne rajoute pas des ingrédients qui n’ont rien à faire dans votre éponge. Voici quelques marques dignes de confiance : Kongy, The Konjac Sponge Company, Lamazuna . Aroma Zone en fait aussi ; je ne l’ai pas testée personnellement mais ma Belle-Mère l’a fait et elle a moisi au bout de quelques semaines (l’éponge, pas ma belle-mère !) ; ça faisait plein de petites piqûres vert-bleu du plus bel effet…Et elle a trouvé également qu’elle râpait davantage que celle de la marque The Konjac Sponge Company.

J’ai vu que Kiko, Sephora, Nocibé par exemple en vendaient également et pour des prix très bas (5,50€ environ contre 8 à 10€ pour d’autres marques). Je vous avoue que je ne sais pas quoi en penser puisque, COMME D’HABITUDE (Grrrrrr…oui, oui, c’est bon, je reste calme…), je n’ai pas réussi à trouver les ingrédients exacts qui les composent. Vous avez compris maintenant qu’on ne se laisse plus avoir par « 100% naturel » ou encore « Véritable » ou je ne sais quoi encore. Est-ce qu’il y a des conservateurs ? La qualité des fibres est-elle bonne ? Aucune idée. C’est donc vous qui voyez mais si vous voulez en savoir plus sur les réelles conditions pour obtenir un produit de qualité,voici  le lien d’une marque excellente qui vous donnera des explications très claires.

Sachez enfin que des sites français de cosmétiques asiatiques (Himawari, Peaux d’anges, Fleurs du Japon, ou Ma bb crème) en vendent à des prix très raisonnables ; ça peut être une autre solution.

 

Le résultat du combo Konjac + nettoyant, t’es contente ?

Je ne suis pas contente, je suis RA-VIE !

J’ai d’abord essayé de l’utiliser sans nettoyant puisqu’au départ, ça sert un peu à ça : vous faire faire des économies ! C’est d’ailleurs de cette manière que l’utilise l’Amie de 30 ans et elle n’y trouve rien à redire.

De mon côté, j’ai bien aimé mais sans pousser des cris de fou. C’est quand j’ai mis le nettoyant Whamisa que j’ai vu une réelle différence.

konjac et nettoyant
Contrairement à l’utilisation à la main, avec l’éponge, le nettoyant ne mousse plus vraiment.

Il faut bien mouiller la Konjac (presque trop), mettre une noisette de nettoyant, presser l’éponge mais sans trop retirer l’eau puis la passer en faisant des petits cercles légers (on ne frotte pas comme une malade !!) sur le visage. Puis on rince.

Et là : grain de peau affiné, sensation d’être ultra nette mais sans décapage à l’acide, et quand on met ensuite les autres produits, c’est comme si la peau en profitait 100 fois plus. Je n’ai jamais eu cette sensation avec aucun autre produit ou accessoire. Ouais, carrément. Je laisse donc couler une larme d’émotion le long de ma joue (parfaitement nettoyée).

 

Je les achète où et à quel prix ?

  • le nettoyant Whamisa : uniquement sur les sites français de cosmétiques asiatiques dont je vous ai parlé plus haut (Fleurs du Japon, Peaux d’anges). Je n’ai jamais tenté sur les sites étrangers pour ma part mais les prix sont souvent moins chers (le risque, après, c’est de payer des frais de douane mais là, j’avoue que je ne suis pas spécialiste). Il est au prix de 26/28 € pour 200 ml. Autant vous dire que vu la dose que vous allez mettre, il y en a pour des mois et des mois !

 

  • Pour les éponges Konjac :

De manière générale, sur Ecocentric, Univeda ou Mon Corner b.

Elles sont entre 7,50 et 12€.

 

Voilààààà ! C’est fini ! Je vous remercie d’être arrivés sains et saufs à la fin de ce pavé mais je préfère vous prévenir tout de suite : vous ne venez de lire que l’étape 1 de la routine « peau parfaite » (rappelez-vous du titre !).

Je vous assène donc le coup de grâce dans quelques jours (semaines ??) avec l’étape 2 : finalisation du boulot avec le produit mystère… Je sais, je sais, c’est presque aussi insoutenable comme suspense, que d’attendre la suite d’un épisode de Grey’s Anatomy… Et nan, Grey’s Anatomy, ce n’est pas gnan-gnan !!!.. (Je me fais de la peine, parfois…)

 

8 thoughts on “Le nettoyant Whamisa + l’éponge Konjac : parce que toi aussi, tu as droit à une peau parfaite ! (Partie 1)

  1. Bonjour,
    Je suis une amie de ta copine de Nantes ! (Copine de maternelle et aussi ,chanceuse que je suis, maman d’un de ses élèves ). Bref notre Amie commune me dit depuis quelques temps déjà qu il faut que j’arrête de me mettre des saloperies pétrolières sur la peau, elle vomit ma crème de jour et ne jure que par la cosmétique naturelle.

    Alors je l’ai écoutée, j’ai lu ton blog, de A à Z (oui j’ai beaucoup de temps !)et depuis 3 semaine j’utilise l’éponge, la crème de jour géranium PAI, le l’huile pour me démaquiller (ce que je pensais être le meilleur moyen pour agrandir ma famille de boutons sur le menton ) et des HE !
    Bref, merci à vous 2, sans l’humour, le bon français, la clarté de ton blog et l’insistance d’A je ne me serais pas intéressée ainsi à ces produits et à ma peau. Je prends beaucoup de plaisir à ce nouveau rituel beauté .
    J’attends avec impatience tes prochains conseils.
    A bientôt
    Fabienne

    ps : dès mon nettoyant Bioderma dégueu terminé, je me mets au Whamisa !

    J'aime

    1. Merci pour ton message, Fabienne !Je ne peux que remercier l’Amie de Nantes d’avoir fait une nouvelle adepte, héhé… Et je suis d’accord avec toi également sur un point : autant je détestais les étapes du matin et du soir quand je mettais des produits conventionnels, autant je suis toute guillerette à la pensée de me mettre de l’huile sur la face et de passer ma konjac sous l’eau depuis que je suis passée au naturel ! N’hésite pas à venir partager ton expérience du nettoyant Whamisa une fois le Bioderma à la poubelle (vite ! vite !) A bientôt !

      J'aime

  2. Coucou, merci pour ton article ! Tout est super bien expliqué et c’est un plaisir de te lire 🙂
    Je compte passer commande sur Fleurs du Japon très vite, mais je veux aussi prendre les éponges konjac proposées dessus. Tu aurais des infos histoire que je ne me plante pas, ou je fais le bon choix ?

    J'aime

    1. Tu es rapide dis donc!;-) Missha est une marque connue dans les cosmétiques asiatiques donc je pense que leurs éponges sont bien. J’ai vu qu’elles étaient composées de Konjac à 90% et à 10% de charbon de bambou, pour celles qui en contiennent. Regarde quand même sur le site peaux d’anges, si tu ne l’as pas encore fait, pour voir si les prix ne sont pas moins élevés que sur fleurs du japon. Himawari est moins cher mais ils ne proposent pas la marque Whamisa. Teste en tout cas sur les sites asiatiques car les éponges sont mois chères et si ça ne te satisfait pas, tu pourras toujours te rabattre sur the Konjac Sponge Company ou sur Kongy. Mais n’hésite pas à revenir nous faire une petit bilan, en tout cas ! A bientôt !

      J'aime

  3. Bonjour !
    Sur Paris, existe t-il un parcours Thémis 🙂 pour acheter les différents produits bio testés sur ce blog ? Je demande au cas où, ou faut-il commander ceci à droite, ceci à gauche et donc cartonner les frais de port dans tous les sens ? Merci.

    J'aime

    1. Je crois qu’il y a un car qui part du Pont-Neuf et qui fait le tour des magasins bio en 1h ! héhé…Ceci dit, tu as raison, c’est souvent le problème quand certains produits ne sont dispo que sur internet : il faut répertorier ceux qui vendent les marques qui t’intéressent et attendre pour faire des commandes de plusieurs articles, ce qui permet de ne pas payer de frais de ports…ou faire du stock !

      J'aime

  4. Hourra, le nettoyant te plaît ! Merci pour ton gentil clin d’oeil, c’est adorable !

    Je suis vraiment rassurée qu’il te convienne… même si j’avoue que ça ne m’étonne pas du tout 😉 Toutes les personnes l’ayant essayé l’ont adopté, et il y a de quoi ! Moi aussi, je l’apprécie combiné à la konjac (quand j’ai envie d’exfoliation) ou à ma brosse nettoyante coc peach (pour des pores bien propres mais un côté plus doux que la konjac) : sa mousse crémeuse est trop cocooning, le bonheur !

    Bref, les ferments c’est LA VIE ♡ A quand d’autres produits Whamisa ?! #modetentatriceactivé
    Bisous, Laura

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s