Le peigne Tek : l’accessoire qui te démêle un poney Shetland perdu dans le blizzard

J’ai des noeuds…mais genre beaucoup de noeuds…

(ça y est, je l’ai dit, ça me retire un de ces poids de l’avouer, vous ne pouvez pas savoir !)

Pourtant je n’ai pas les cheveux ultra frisés. Ils sont ondulés et au fur et à mesure des jours, ils se détendent et peuvent presque avoir l’air raides. On va dire qu’ils sont souples, en langage de coiffeur.

Pourtant, une fois qu’ils sont lavés, il m’est quasiment impossible de ne pas mettre un après-shampoing, à moins d’avoir fait un masque avant le shampoing avec un ingrédient qui lisse vraiment les écailles (le beurre de cacao ou la poudre de guimauve, par exemple).

Comme je vous sens dubitatifs, je vais vous montrer une preuve en image (une petite préparation psychologique s’impose ; ferme les yeux et respire un bon coup) :

une fois les cheveux lavés            une fois les cheveux démêlés et séchés

Voilà voilà…Je crois que la première photo parle d’elle-même…

Capture foin
La ressemblance est saisissante, non ?

Maintenant que vous me croyez, vous comprenez mieux ma souffrance au moment du démêlage sur cheveux mouillés. La grosse, grosse galère, quoi.

Du coup, quand on s’appelle Jean-Claude Foin comme moi, on n’a pas le choix : il faut s’équiper en conséquence afin de ne pas se bousiller tous les cheveux après chaque shampoing. Or qui dit démêlage dit peigne, et qui dit peigne ne dit pas forcément casse de 50 000 cheveux dans ton lavabo. Le tout est de bien choisir son accessoire.

J’ai donc commencé avec ces trois-là : le plastique, le bois, la corne.

Capture peignes

On commence avec le peigne en plastique. Si vous lisez un peu les blogs beauté naturelle, vous aurez lu que le peigne en plastique, c’est le Mal. L’incarnation du Diable (The Devil, pour les anglophones). Ce fourbe te poignarde dans le dos en abîmant la kératine qui constitue l’essentiel de la cuticule du cheveu, c’est-à-dire la partie la plus externe de celui-ci (c’était la minute scientifique du Dr Mabuse). Sur cheveux secs, il fait de l’électricité statique (ahlàlà, trop nuuuuuuuul !!!). Sauf que… le mien je n’arrive pas à m’en débarrasser. Je l’utilise en « final touch » de démêlage après le shampoing, juste avant de sécher au séchoir (pas bien mais bon… avec mes cheveux, si je laisse à l’air libre, le résultat est… comment dire… dégueulasse ?). J’y vais doucement puisque tout aura été démêlé auparavant avec mon accessoire secret mais avec le peigne en plastique, j’ai l’impression que mes cheveux se placent bien. C’est comme ça. Je ne cherche pas à comprendre.

Le peigne en bois brut maintenant. Je l’ai acheté dans mon magasin bio. Je ne me rappelle plus quelle marque c’est (ça c’est de l’article qui donne des infos !). L’avantage, c’est qu’il ne fait pas d’électricité statique. Mais c’est très bizarre car j’ai l’impression qu’il ne peigne pas en fait, voire qu’il m’abîme un peu les cheveux, comme s’il me les arrachait. C’est un peu bête de se tourner vers le naturel, les matières nobles et tout et tout… pour finalement se rendre compte que le plastique, c’est quand même beaucoup mieux. J’ai laissé tomber et je m’en sers parfois pour mes filles mais sur cheveux secs, je précise (la mère indigne, quoi !). Moi, j’utilise la brosse dans ce cas-là (oui, oui, je continue toujours le brossage le soir !).

Le peigne en corne. Alors lui, tout le monde l’adore, il est paré de toutes les qualités, le meilleur peigne au monde, celui qui te bichonne le cheveu, te resserre les écailles ; c’est le gros fayot de la classe, quoi ! Pourquoi est-il si bien ? Parce qu’il a la même composition moléculaire que les cheveux : il est composé de kératine donc il glisse sur les écailles sans les abîmer. Et en plus, il neutralise l’électricité statique. Il fait le poil doux et brillant (et la truffe humide). J’en ai donc acheté un dans mon magasin bio (la marque ?… quelle marque ?…) mais je n’ai pas dû prendre le bon modèle parce que franchement, dans le genre « je suis inutile mais j’me soigne », il remporte la palme (prends-toi ça dans les dents, fayot !). Je ne sais pas si l’écart entre les dents, justement, est trop faible ou au contraire trop grand mais en tout cas, je n’arrive pas à l’utiliser. Enfin si… sur mes filles (oui, bon, ça va !…) et sur cheveux secs ! Bon, ceci dit, je n’ai pas fait une croix sur mes essais de peigne en corne parce que je pense que si je trouve celui qui est vraiment adapté à mes cheveux, ça devrait être efficace. Il n’y a pas de raison qu’il soit encensé comme ça sans qu’il y ait une bonne raison, non ? D’ailleurs, il paraît que la marque Thomas Liorac est top ; niveau qualité, c’est quasiment ce qui se fait de mieux, au cas où vous voudriez tenter l’expérience.

Mais maintenant, je vais vous présenter MON chouchou… Démêlator ! Celui qui est venu à bout de ma botte de foin mais également de l’amas innommable de noeuds sur la tête de ma fille aînée, qui fait un élevage prolifique depuis qu’elle a les cheveux longs. Avant lui, je passais bien 20 mn montre en main pour lui arracher, pardon, lui démêler les cheveux. Je ne vous dis pas l’ambiance à chaque fois :

-Viens Poulette, on va se laver les cheveux !

-NOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOON !!!!!!!!!!!!!! Déjà ?????? Mais on se les est lavés la semaine dernière !!!!!

Et après, le moment du démêlage… comment dire… C’était un carnage. Je pense que j’ai échappé plusieurs fois de peu aux services sociaux. En gros, ça donnait des cris alternant entre :  « Mais TU ME FAIS MAAAAAAAAAL !!!!!!!! », « Aaaaaaaaaaah !! »ou encore « Stoooooop !!!! », en se tenant la tête à deux mains et en se jetant vers l’avant pour échapper à la menace peignale.

J’en étais même venue à me dire que finalement, lui laver les cheveux une fois par mois, après tout, ça me ferait faire des économies d’eau…

Je fais une petite pause parce que je sens comme une question qui vous brûle les lèvres…

 » Euh, ça peut paraître bête mais… pourquoi tu ne lui as pas mis de l’après-shampoing (AS) ???? »

C’est pas faux. Mais tout d’abord, je trouve que les AS naturels ne sont pas assez efficaces pour démêler des cheveux comme ceux de ma fille ; de plus, celui qui l’est me coûte une blinde donc autant vous dire que je l’utilise avec parcimonie. Et enfin, ça me prend trop de temps parce qu’il va falloir que je la surveille : elle va en mettre trop, ou pas assez, ça ne va pas être correctement réparti… Bref, ça ne me convenait pas et j’ai préféré zapper cette étape.

Mais heureusement, un jour, j’ai acheté un peigne à dents larges Tek. Oui, la même marque que la brosse dont je ne suis pas fan. Mais là, à l’inverse de son homologue à picots, ce fut le coup de foudre.

peigne TEK
Il est d’une mignonnerie…

Alors comme ça, il est rose, il est petit, il est mimi, il a l’air tout inoffensif mais en fait, il est redoutable ! Il démêle parfaitement mais en douceur et puis je ne sais pas si c’est le fait qu’il soit recouvert de peinture mais du coup, il est plus doux que le peigne-en-bois-de-marque-inconnue-dont-je-vous-parlais-plus-haut et donc, il respecte LE cheveu. Sur les longueurs humides de ma fille, je n’utilise plus que lui, et cette dernière ne me crève plus les tympans après chaque shampoing. C’est du 2 en 1 ce peigne, en fait : il fait du bien à vos cheveux ET à vos oreilles (mais il ne me semble pas qu’il fasse fax, par contre).

J’imagine également qu’il doit être pas mal pour démêler les cheveux très bouclés, voire crépus (ce qui, au quotidien j’imagine, doit s’apparenter à vouloir escalader le Mont Blanc par la face Nord).

Le prix :

Il coûte dans les 8-9€ ; rien de luxueux.

Et en plus, il est dispo dans pas mal de couleurs, voire au naturel si l’on préfère la neutralité.

 

Où l’acheter ? (Mais oui Monique, où, je te le demande ??)

https://www.mondebio.com/hygiene-naturelle/tek/peigne-dents-larges-en-frene-naturel/20341.html?

http://www.maboutiqueonaturel.com/produit-peigne-afro-a-dents-larges-frene-naturel-tek,2285.html

http://www.boutiquebio.fr/tek-peigne-afro-dents-larges-frene-naturel-p-7056.html

Et il doit être aussi dispo en magasin bio en cherchant un peu, je pense… Allez, je vous laisse à votre nouvelle vie dans un monde sans nœud. Ne me remerciez pas, ça me fait plaisir!…

 

 

6 thoughts on “Le peigne Tek : l’accessoire qui te démêle un poney Shetland perdu dans le blizzard

  1. Je vous remercie pour cet article, très intéressant pour moi car je pensais que se démêler les cheveux au peigne cassait justement les cheveux.

    J'aime

  2. Cool, ça c’est pour ma grande!!! je me reconnais tout a fait dans ton article 🙂 Sinon, nous fera tu bientôt l’article sur le « ballot flurin » que tu teste ? bon week-end à toi

    J'aime

    1. Je suis toujours en plein test mais ça prend un peu de temps, d’autant plus que je ne lave les cheveux de ma fille qu’une fois par semaine. Avant de faire l’article, j’attends de voir sur le long terme l’efficacité mais aussi l’effet sur les cheveux. En tout cas, je trouve qu’à court terme, il a bien réduit les pellicules, oui ! Bonne soirée !

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s