Recettes de sérums aux huiles végétales pour peaux mixtes (mais puisque je t’ai dit de ranger la moutarde !!)

Comme je sais que votre vie s’est littéralement arrêtée depuis mon dernier article, que vous vous massez maintenant consciencieusement le visage mais aussi le cou, les poignets, les mollets et le gros orteil et enfin que vous faites des jeux de mots pourris dès que vous parlez du massage Tanaka à votre entourage (Tanaka prendre ton vélo, Mais non ! Tanaka  y aller à pied !…), oui, comme je sais tout cela, je vais enfin vous révéler quel mélange je fais pour mon sérum du soir (espoir).

Petit rappel : j’ai une peau mixte et déshydratée à la base, sensible, de la couperose sur le haut des pommettes, une tendance à avoir des petits boutons. A l’époque, j’avais une petite plaque de sécheresse sur une pommette, dont il m’était impossible de me débarrasser.

Recette 1

C’est celle de mon 1er sérum avec le traitement d’attaque anti-couperose.

Pour info, HV = huile végétale et HE = huile essentielle.

  • 10 ml d’HV de jojoba : non grasse (enfin, disons qu’elle n’est pas trop grasse et qu’elle pénètre bien) ; elle est parfaite pour les peaux mixtes car sa composition est proche du sébum ;

P1000438P1000437

Je vous ai mis ici l’huile de jojoba de la marque Hévéa car je trouve qu’elle est plus fine que celle d’Aroma Zone, que je garde plutôt pour le démaquillage ; ça ne me dérange pas de mettre un peu plus cher dans une huile que je vais utiliser pour la confection d’un soin visage alors que si elle se rince, je suis moins regardante sur le fini qu’elle laisse sur la peau.

  • 10 ml d’HV de calophylle inophylle : excellente pour favoriser la circulation, elle est anti-septique et anti-inflammatoire. Mais… elle pue un peu le curry. Enfin moi, j’aime bien l’odeur du curry, hein, mais quand je mange, pas quand je dors !

Capture calophylle

Capture argan

  • 4 gouttes d’HE de ciste ladanifère : cicatrisante, il faut néanmoins l’éviter si on est sous traitement anti-coagulant car elle risque d’interagir avec ce dernier ;
  • 4 gouttes d’HE d’hélichryse italienne (= immortelle) : c’est THE huile essentielle pour tous les problèmes de circulation sanguine ; elle est très douée contre les bleus (mais interdite pendant toute la grossesse) ;
  • 2 gouttes d’HE camomille noble (= romaine) : elle combat, entre autres, les irritations de la peau.

P1000432

Voilà !! Tu mets tout dans ton flacon, tu remues… et c’est tout ! (nan, vraiment, ça m’éclate !)

J’ai utilisé cette « synergie » (ça fait trop professionnel de dire ça, héhé) pendant un an avant de passer à une version couperose / anti-âge, vu que mes rougeurs s’étaient bien atténuées et que mes vaisseaux n’éclataient quasiment plus.  Ensuite, j’ai adapté et je suis passée au sérum suivant :

Recette 2

Sérum anti-couperose + anti-âge

  • 10 ml d’HV d’argousier : elle est anti-âge, anti-oxydante et pénètre bien ;
  • 10 ml d’HV de son de riz : d’une pénétration moyenne, elle est bourré d’anti-oxydants ;
  • 10 ml d’HV de calophylle inophylle : je garde le côté anti-couperose avec cette huile;
  • 10 g d’HE d’hélychrise : je continue de lutter contre l’explosion de vaisseaux ;
  • 5 gouttes d’HE de bois de hô : excellente contre la peau un peu frippée, elle est cicatrisante, anti-rides et traite de nombreux problèmes de peau ;
  • 5 gouttes d’HE de camomille noble (= romaine) : ma peau est toujours sensible.

Une fois massé, ce sérum pénètre très bien, mieux, d’ailleurs, que celui de la recette n°1.

 

P1000425
Cela doit faire à peu près 2 mois que j’en mets tous les soirs sans exception, une pompe 1/2 car depuis que je fais le massage Tanaka (voir ici), l’huile pénètre vraiment mieux.

 

Pourquoi choisir le sérum huileux ?

Là, c’est juste pour achever de vous convaincre… Comme j’ai déjà relayé sur Facebook pas mal d’articles qui, dernièrement, ont montré que les cosmétiques naturels étaient quand même beaucoup plus sains que ceux qui ne l’étaient pas, je n’ai pas franchement envie d’en rajouter une couche ; ça va devenir lassant et j’aimerais bien que vous évitiez de vous tirer une balle une fois que vous quittez mon blog…(au passage, si vous voulez liker ma page FB Biotifull People, surtout, ne vous gênez pas, hein?…héhé…)

Il s’agit donc davantage de démontrer en quoi le produit naturel est efficace (et même plus efficace qu’un produit de cosmétique traditionnelle) plutôt que de vous effrayer avec les ingrédients.

Je vous ai donc fait un comparatif avec quelques sérums anti-âge de grande surface/parfumerie et parapharmacie en vous indiquant le prix + les  premiers ingrédients (les plus dosés, donc). On va voir qui va l’emporter.

Les ingrédients

Capture sérum 2

 

Capture sérum 3Capture sérum 4

Quelles conclusions en tirer ?

Ce qui nous intéresse en priorité, c’est le nombre d’ingrédients actifs (en jaune) en début de compo, et pas simplement ceux qui hydratent, c’est-à-dire empêchent l’eau à la surface de la peau de s’évaporer. J’ai donc surligné ces derniers en vert et les ai mis avec les ingrédients qui n’ont même pas d’intérêt en terme d’hydratation, voire qui sont un peu douteux mais sans rentrer dans les détails puisque l’objectif c’est l’EFFICACITE!

Pour les produits non naturels

Les +

  • dans presque tous ces sérums, on peut trouver de la glycérine, ingrédient hydratant par excellence ;
  • elle est accompagnée d’autres ingrédients hydratants en début de compo… mais le bémol, c’est que ça ne se bouscule pas au portillon pour tout le monde ;
  • grâce aux silicones, la texture est agréable et la peau semble immédiatement lissée ;

 

Les –

  • beaucoup d’eau en début de compo, sachant que dans ce cas-là, celle-ci compose de 50% à 60% du produit ;
  • de nombreux ingrédients synthétiques et pas vraiment actifs ; ils évitent plutôt à l’eau de s’évaporer mais ne font rien de plus car ils vont rester en surface ;
  • des silicones pour quatre des sérums. Ils auront tendance à boucher les pores pour les personnes qui bourgeonnent facilement (comme moi !) et ce n’est pas vraiment terrible si on veut mettre le sérum la nuit ; pourquoi pas dans un produit de maquillage puisque le but est de flouter les pores, mais dans un produit de soin, cela n’a aucun intérêt puisque les silicones n’en apportent pas, du soin, justement (or nous, on VEUT du soin !!.. Hummmmm, c’est bon le soin …)

 

Pour le sérum huileux

Les +

  • tout est actif : pas d’eau, des omégas 3,6,9, du co-enzyme Q10 (oui, oui, le même que dans la crème Nivéa par exemple), de l’anti-oxydant, des polyphénols, du béta-carotène (et la liste n’est pas finie) qui réussiront à pénétrer un peu plus loin dans le derme si l’on masse bien, des huiles essentielles que l’on dose selon ses besoins pour une action ciblée.
  • le confort de la peau : celle-ci est à la fois nourrie et hydratée puisque l’huile va empêcher à l’eau de s’évaporer. Du 2 en 1. Le Yin et le Yang. Le soleil et la lune. Pincemi et Pincemoi. Josette et Marcel.

 

Les –

  • l’odeur, clairement. Je pense aux personnes qui font leur transition vers le naturel,  pour lesquelles le côté olfactif est important et qui ne sont pas  encore habituées aux odeurs un peu… »roots », dirons-nous ;
  • la texture : autant aujourd’hui je ne pourrais plus m’en passer, autant au début, il faut apprendre à dompter le produit. Il me semble qu’en plus, on a toujours un a priori contre tout ce qui est gras, notamment les peaux qui brillent, et il faut réussir à surmonter le côté « ouhlàlà, ça glisse ! »

A noter : on peut toujours, si on supporte l’acide salicylique, ajouter un peu d’aloe vera au sérum huileux dans le creux de la main : ça atténue le côté gras.

 

Le prix

L’éventail est très large entre les marques de grande surface et celles de parfumeries. Tout le monde y trouve son compte.

Concernant le prix du sérum huileux, il faut juste investir une 1ère fois dans les huiles essentielles. Certaines peuvent être plus chères à l’achat que d’autres mais à raison de 5 pauvres gouttes pour 30 ml de sérum, vous pouvez les réutiliser pour tous les autres flacons que vous confectionnerez, voire pour les cheveux, les coupures, le stress etc.

Si vous débutez, vous pouvez vous lancer chez Aroma Zone. Je sais que certaines personnes trouvent que la qualité est moins bonne que dans d’autres boutiques au prix plus élevé, que c’est devenu un mastodonte de l’huile végétale et que la préférence peut aller aux petites entreprises familiales (je l’entends et même, je le soutiens!) mais pour une transition vers le naturel, c’est quand même intéressant car

  • les prix ne sont pas excessifs ;
  • on peut acheter des flacons d’huiles végétales de 10 ml, ce qui est très pratique pour ne pas se taper une trop grosse bouteille et éviter le ranciment ;

Je vous donne l’exemple avec la recette n°2  :

–> 10 ml HV argousier : 6,90€

–> 10 ml HV son de riz : 1€

–> 10 ml HV calophylle : 1,75€

–> 2 ml HE hélychrise : 12,50€

–> 10 ml HE bois de hô : 2,90€

–> 5 ml HE camomille noble : 8,50€

Pour un total de… 33,55€, Maryse, sachant que pour tous les sérums à venir, il n’y a qu’à racheter l’huile végétale (soit 9,65€, qui dit mieux ?) mais pas les huiles essentielles dont on réutilise juste les flacons déjà ouverts… et il y en a pour un bout de temps puisqu’elles se conservent environ 5 ans après ouverture (et peuvent même rester actives longtemps après, sauf pour les essences d’agrumes, qui sont plus fragiles : 3 ans environ).

Après, quand on veut une qualité hors pair (mais c’est certain que le choix sera plus restreint), on peut aller sur la market place du site de la Slow Cosmétique afin de trouver des marques qui ont une éthique de production irréprochable et des produits avec des ingrédients soigneusement sélectionnés (ici).

 

Autre solution, si vous avez la flemme -ou pas envie par peur de vous tromper – de faire votre propre sérum, il en existe de très bien, tout faits. Je vous en mets quelques uns dans lesquels vous pouvez piocher si vous cherchez une huile anti-âge car je n’ai pas trouvé grand-chose en sérum anti-couperose, huileux uniquement (je n’ai effectivement pas mis les nombreux sérums qui ne sont pas composés majoritairement d’un mélange huiles végétales /huiles essentielles puisque ce n’est pas le sujet).

Capture pranalixir raffermir imagePranarôm : Pranalixir Raffermir, 15 ml (environ 23€)

Ingrédients:

Capture pranalixir raffermir

 

Capture sérum pai huileuxPAI : Huile régénérante au rosier sauvage, 30 ml (environ 28€)

Ingrédients:

Capture inci pai sérum

La liste INCI est rapide et efficace : de l’huile végétale de rose musquée provenant du fruit de la fleur et apparemment, elle est beaucoup plus riche riche en stérols et caroténoïdes que lorsqu’elle vient de la graine (euh…là, je ne peux que croire ce que dit le discours marketing de la marque là-dessus ; je vous avoue que je n’ai pas fait de thèse de 3ème cycle sur les différences intrinsèques et exogènes entre la grana et la floris de la rosa canina en milieu aqueux chez les Indiens Bororo du Goiàs occidental…)

Douces Angevines : Nuit câline, 15 ml (environ 31,50€) et / ou Maravilia, 15 ml (75€, ça rigole un peu moins au niveau des prix mais toute la production se fait chez Michèle Cros, la créatrice de la marque).

Ingrédients (Nuit Câline):

Capture INCI douces angevines

Ingrédients (Maravilia)

Capture inci miravilia

 

 

Capture sérum renRen : Huile à la rose, 30 ml (55€).

Je ne suis pas toujours fan des produits de cette marque car pas mal d’entre eux contiennent du phénoxyéthanol (infos sur cet ingrédients ici) mais là, je dois dire que la compo est vraiment bien !

Ingrédients :Capture inci ren

 

Capture antipodesAntipodes : Huile visage divine avocat et églantier, 30 ml (environ 30€)

Ingrédients :Capture inci sérum antipodes

 

Capture florameFlorame, sérum visage anti-âge Lys perfection, 30 ml (environ 22€)

Ouhlàlà…la liste INCI s’allonge !! ça ne veut pas du tout dire que la composition est mauvaise, loin de là, c’est juste que l’on a rajouté des huiles estérifiées aux huiles végétales pures (tout comme chez Ren et Pranarôm d’ailleurs, mais dans une moindre mesure).

Capture inci florame

Comme ça faisait longtemps que je vous disais que j’allais vous expliquer la différence entre ces deux types d’huiles, il me semble que c’est le moment d’éclaircir le sujet !

Le principe à retenir

une huile végétale transformée chimiquement > une huile estérifiée

L’huile végétale pure est d’abord décomposée pour récupérer ses acides gras qui sont ensuite recomposés avec des molécules qui n’existent pas dans l’huile végétale pure.

Les points positifs

  1. tout d’abord, ces huiles transformées n’ont aucun impact négatif sur la santé (c’est quand même important de le dire !)
  2. leur légèreté leur donne une texture plus fluide et elles pénètrent donc mieux. On les retrouve donc souvent dans les huiles sèches pour le corps ;
  3. leur caractère stable font qu’elles rancissent également moins ;
  4. et elles ont même avantage certain sur certaines huiles végétales : elles ne sont pas comédogènes.

Si vous voulez aller plus loin, vous pouvez aller sur le blog d’Alice Roux, la créatrice des produits Denovo, qui explique clairement pour quelle raison elle utilise les huiles estérifiées dans ses formules : http://blog.denovo-beaute.com/huiles-esterifiees-en-cosmetique-naturelle-le-grand-debat/

 

Les points négatifs, pour leurs détracteurs

Ce ne sont pas de VRAIES huiles végétales, la chimie est intervenue et elles ont donc perdu leurs caractéristiques principales : leurs actifs. C’est la raison pour laquelle pour le label allemand BDIH, les huiles estérifiées ne doivent pas dépasser 10% de la formule d’un cosmétique naturel. Chez Nature et Progrès, c’est même pas en rêve alors que Cosmébio ne met aucune barrière.

Mon avis…(comment ça, on s’en fout ??)

Des huiles estérifiées dans une crème ou un sérum pour le jour, ça ne me dérange pas du tout. Pour moi qui ai la peau mixte, ça va me permettre de profiter d’une formule dans laquelle il y aura des huiles végétales pures mais sans le côté gras.

Pour le soir, j’en utiliserais en vérifiant qu’il y en ait quand même assez peu si je ne me faisais pas mes propres sérums. Mais comme ce n’est pas le cas, je préfère mes formules complètement actives car le fait que le fini soit plus gras ne me dérange pas pour dormir.

Dernière info, si vous voulez repérer les huiles estérifiées dans la liste INCI :

  • Caprylic Capric Triglycerid
  • Coco Caprylate Caprate
  • Oleyl Erucate
  • Oleyl Linoleate
  • Decyl Oleate
  • Dicaprylyl Ether (éther)
  • Octyldodecanol (éther)


 

Ça y est ! On a fait à peu près le tour de la question sur le pourquoi du comment concernant le sérum à l’huile.  Dans quelques temps, je vous donnerai une autre recette, anti-âge également mais pour peaux sèches !

Et surtout, n’oubliez pas : Tanaka te masser le visage si tu veux que ton huile pénètre ! (ok, ok, je sors…)

11 thoughts on “Recettes de sérums aux huiles végétales pour peaux mixtes (mais puisque je t’ai dit de ranger la moutarde !!)

  1. Bonjour,

    Cet article est tellement intéressant.. Je me passionne de plus en plus pour l’aromathérapie et j’aimerais vraiment me lancer dès mon retour en France. Est-ce que je peux suivre la pemière recette que tu nous a présentée sachant que je n’ai pas de rougeurs particulières à part des imperfections constantes… J’ai aussi la peau mixte, déshydratée. Je ne trouve pour le moment pas mon bonheur et ma peau se dégrade vraiment alors que je n’ai que 21 ans. Je n’ai jamais bonne mine, un teint gris et j’aimerais retrouver la peau que j’avais quand je ne faisais finalement, rien!

    Autre petite question: penses-tu que je peux faire un sérum pour l’acné que j’ai dans le dos? (avec pas mal de traces…)

    Merci beaucoup pour toutes tes infos et ta réponse, ça m’aiderait tellement.

    Bonne journée.

    Julia.

    J'aime

    1. Bonjour Julia,
      Tout d’abord, qu’appelles-tu « des imperfections constantes » ? As-tu de l’acné régulièrement sur le visage ou juste quelques boutons de temps en temps ? Et que mets-tu sur le visage de façon générale ? J’attends d’abord ta réponse à ces questions avant d’aller plus loin…;-)

      J'aime

      1. (Re) Bonjour Themis,

        J’ai de l’acné reguliere au niveau du front car j’ai des soucis de digestion, et au niveau du menton lors de poussées hormonales je suppose. J’applique  » Deboutonnez-moi » de maniere reguliere, je l’utilise en ce moment et depuis environ un mois. C’est un soin dermo cosmetique 100% naturel, il m’aide a affiner mon grain de peau et a reguler mon exces de sebum. Sinon, j’applique un serum et une creme de jour pour peau mixte a grasse de la marque Sibérica. Avant d’aller dormir j’utilise aussi Deboutonnez-moi, une creme de nuit bio de la marque Organic Kitchen que je melange au serum Midnight recovery de Kiehl’s.
        Merci beaucoup pour l’interet que tu portes a mes questions, je suis persuadee que tes conseils me seront utiles 🙂

        Bonne soiree a toi 🙂

        J'aime

      2. Bonsoir Themis,

        J’espere que tu ne vas pas recevoir mon message en doublon car j’ai repondu mais il y’a eu un soucis. Je veux entendre par là que j’ai del’acné regulierement ( assez legere) sur le front et le menton pratiquement tout le temps, ou alors des traces. Ce qui fait que je n’ai pas une belle peau…

        Ma routine soin jour c’est Deboutonnez-moi, une huile prete a l’emploi 100% naturelle. Ensuite, j’utilise un serum et une creme de jour pour peau mixte a grasse de la marque Siberica.

        En ce qui concerne ma routine soin de nuit, je remets un peu de Deboutonnez-moi, avec une creme bio de nuit que je melange au serum Midnight recovery de Kiehl’s.

        Merci pour tes conseils 🙂

        J'aime

      3. J’ai bien reçu tes deux messages 😉
        Je connais la lotion Déboutonnez-moi et elle est efficace. En revanche, je ne connais pas du tout la marque Organic kitchen que je n’ai d’ailleurs pas réussi à trouver sur internet. Elle vient d’où??
        Concernant l’acné hormonale, c’est vrai que c’est plus compliqué à traiter et qu’il faut déjà s’attaquer à l’alimentation et à l’élimination des toxines (le foie est souvent concerné) pour voir une amélioration. Aller voir un médecin naturopathe pourrait être un bon début de solution.
        Ensuite, il faut voir comment tu te démaquilles/ te nettoies le visage : la douceur est le mot clé. Surtout pas de nettoyants « spécial peaux mixtes à grasses » qui ont tendance à assécher ou à déshydrater.
        Si tu as la peau mixte, il faut peut-être alléger ta routine au maximum
        Matin :
        –> nettoyage doux
        –> hydrolat de lavande assainissant contre les boutons
        –> crème peaux mixtes
        –> lotion indemne en local
        Soir :
        –> démaquillage à l’huile (végétale ou oléo gelée Denovo par exemple, qui s’émulsionne bien)
        –> hydrolat
        –> 2 gouttes sérum huileux : celui que je donne n’est pas forcément adapté si tu veux un petit traitement d’attaque. Peut-être peux-tu mélanger 3 huiles végétales (nigelle, jojoba ou noisette, chaulmoogra pour les peaux mixtes à grasses à problèmes) et ajouter petit à petit (toutes les deux semaines par exemple, pour vérifier qu’il n’y ait pas d’allergies) des huiles essentielles (cicatrisantes, anti-taches assainissantes) : céleri, géranium, lavande vraie (en respectant 6 à 8 gouttes pour 10 ml).
        N’oublie pas d’exfolier mais toujours très doucement (une fois toutes les deux semaines au départ et ensuite tu fais moins ou plus selon le confort de la peau)! Plutôt un gommage sans grain si tu as des boutons pour éviter la prolifération bactérienne. Cela t’aidera pour retrouver un teint plus net et aidera les produits à pénétrer et être plus efficaces. Et éventuellement un peu de rhassoul sur tes boutons sans laisser sécher surtout, de temps en temps !
        Enfin, va jeter un oeil au site d’Emmanuelle, beauté-pure : il est spécialisé dans les problèmes de peaux. Tu trouveras peut-être des pistes pour t’aider.
        Voilà, j’espère que je n’ai pas été trop longue et que surtout, tu trouveras une routine qui te conviendra. Bonne soirée !

        J'aime

      4. J’ai acheté ce produit de la marque « Organic Kitchen » en Russie, a Saint Petersburg dans une boutique bio, mais rien de particulier… C’est vrai qu’aller voir un naturopathe pourrait être vraiment utile, même si je pensais plus à un endocrinologue.
        Je me démaquille systématiquement avec l’eau Micellaire Bioderma (la rose), et 3 a 4 fois par semaine je pratique le double nettoyage avec une huile démaquillante (Elemis) et en plus la brosse Tosowoong que j’utilise avec le Doux Nettoyant Moussant de Clarins ( aux micro perles purifiantes). Est-ce bien ? J’ai très envie de tester une nouvelle huile démaquillante car j’ai terminé la mienne, celle de Denovo pourrait être une bonne solution. Cela veut dire que si j’utilise cette routine démaquillage, je ne dois plus utiliser mon eau micellaire ? (C’est vrai que pour les yeux, je me vois mal utiliser seulement une huile, j’ai peur d’avoir des réactions).
        Sinon, juste pour précision, qu’est ce qu’un hydrolat et où puis-je trouver celui de lavande ?

        Je fais effectivement un gommage par semaine suivi d’un masque mais je ne trouve pas de masque vraiment hydratants et efficaces qui repulpent ma peau… Aurais-tu une recommandation pour moi? J’avoue utiliser un gommage My little beauty à la pulpe de coco qui est vraiment pas mal, mais je ne connais pas non plus de gommage sans grains… Si tu as aussi une recommandation à ce niveau là je suis preneuse.

        Merci pour tous tes conseils et désolée pour toutes ces questions mais tes recommandations m’intéressent vraiment car c’est vrai que j’aimerais pouvoir enfin voir les résultats sur ma peau des produits que j’utilise…

        Bonne soirée 🙂

        J'aime

      5. J’ai fait un point sur l’eau micellaire de Bioderma ici. Quant au nettoyant moussant de Clarins, j’ai eu beaucoup de mal à trouver la compo mais il me semble qu’il contient des tensio-actifs irritants. Je ne sais pas si la brosse Tosowoong est idéale en cas d’acné car ça risque d’aider à la prolifération des bactéries et de les entretenir. ça me semble faire beaucoup de produits qui agressent ta peau en gros. Mais tu peux garder ton eau micellaire pour les yeux, oui.
        L’hydrolat (ou eau florale, c’est grosso modo la même chose), j’en ai parlé dans cet article.
        Je constate également, d’après ce que tu dis, que moins tu en faisais, mieux c’était…Peut-être pourrais-tu revenir à une routine un peu simplifiée effectivement, qui n’agresse pas ta peau mais l’hydrate et traite tes boutons en même temps ?
        Donc, tu pourrais peut-être faire :
        – le matin :
        –> si tu aimes l’eau : oléogelée puis eau florale + crème ou fluide
        –> sans eau (ou presque) : eau florale seule ou un peu d’huile de noisette et/ou de jojoba (mélangées ou non) que tu retires avec un carré démaquillant doux (coton ou bambou) passé sous l’eau tiède + eau florale ; comme l’huile aura déjà un peu protégé ta peau (même rincée car elle aura un peu pénétré), tu n’es pas obligée de rajouter autre chose.
        – le soir : oléogelée, eau florale, sérum à l’huile dont je t’ai parlé en faisant bien pénétrer comme indiqué ici.
        Un petit gommage Phyt’s (le contact +)par exemple quand tu en ressens le besoin ; il est doux mais efficace.
        Et surtout, tu introduis bien tous tes nouveaux produits petit à petit (un tous les 15 jours c’est bien); ça évite à ta peau de surréagir et te permet de déceler les allergies éventuelles…
        J’espère que tu trouveras ton bonheur ! Bonne journée

        J'aime

      6. Bonjour Themis,

        Merci pour toutes ces informations que j’ai pris le temps de lire précisément. J’ai lu tes articles sur l’eau micellaire, que je ne vais garder que pour les yeux, ou en changer pour autre chose dès que j’aurais fini mes pots et sur les bienfaits de l’hydrolat en général.
        En ce qui concerne le nettoyage, j’ai lu tous les conseils donné sur le site de Beauté pure (merci encore pour cette recommandation, je suis juste trop contente et ça m’intéresse énormément tous ces sujets), et je vais désormais procéder au double nettoyage huile de jojoba + gel nettoyant au Ph équilibré ( Lemme Bee ou celui à la rose et au camélia que tu recommandes). Je pense essayer aussi le rasshoul un soir sur deux car les commentaires me donne bien envie de tester et en ayant fait le test, ma peau ne semble pas sensible mais seulement sensibilisée depuis quelques temps… Néanmoins, j’ai une petite question ! Pour rééquilibrer le Ph de ma peau après le nettoyage, donc pour enlever le calcaire, puis-je utiliser l’Eau de Génie d’Indemne ou l’eau thermale blanche de la Roche posay à la place de l’hydrolat ou ce n’est pas du tout la même chose ? J’ai vraiment envie d’essayer l’hydrolat et je pense que je vais opter pour ceux que tu conseilles mais c’est juste pour info…
        Ensuite, pour les cotons, où puis-je me procurer celui de Bambou ? ou bien tu parles aussi des lingettes Lazuma dans un autre article ?

        Merci encore pour toutes tes informations, tes articles sont vraiment très enrichissants, je pourrais passer des heures juste à découvrir de nouvelles astuces.

        Bonne journée 🙂

        J'aime

      7. Bonsoir Julia! Merci beaucoup pour tes encouragements, ça motive pour continuer!
        Alors concernant l’eau de génie, il y a du pamplemousse et du citron donc cela doit être assez astringent. Ce serait pas mal d’avoir un petit échantillon pour tester. Mais sinon, tu peux l’utiliser en remplacement de l’hydrolat, oui. L’eau thermale également.
        Les lingettes Lamazuna, je ne les utilise que pour les yeux (elles permettent de démaquiller sans produit, juste avec de l’eau), je n’aime pas du tout pour le visage. Tu peux effectivement acheter les cotons lavables des Tendances d’Emma, plus facilement trouvables sur le net et en magasin bio que ceux de Mlle Papillonne. Mais je me rends compte que ceux de cette marque que j’ai achetés en bambou étaient moins agréables à utiliser que ceux en coton. ça râpe un peu je trouve.
        Contente que le site beauté-pure t’ait plu. C’est une mine !
        Tiens-nous au courant de tes essais et surtout, n’oublie pas de ne pas changer tous les produits de ta routine en même temps ! A bientôt!

        J'aime

  2. J’aimerais connaître votre avis : dans un sérum, peut-on mélanger n’importe quelles huiles essentielles selon nos besoins ou y a-t-il des règles à respecter ? Autrement dit, y a-t-il des HE incompatibles entre elles ?
    Merci.

    J'aime

    1. A ma connaissance, pas d’incompatibilité entre les huiles essentielles. Au contraire, les synergies les rendent souvent plus efficaces. Après, ce sont surtout certaines odeurs qui rendent les HE incompatibles, quand on a les narines habituées aux cosmétiques conventionnels en particulier 😉

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s