Le rescapé non certifié : le nettoyant Unt

Dans la catégorie : « MAIS QU’EST-C’QU’IL FOUT LAAAAA??? », je vous présente: mon nettoyant du matin (tadaaaaaam!!) : le nettoyant Ex White de Ünt. Alors il n’est pas certifié bio, il n’est pas naturel, il contient même deux-trois ingrédients daubesques…mais je l’aime !

Le produit se présente dans un tube de 100 ml. Le goulot est assez large et laisse passer pas mal de crème. Je dis crème car c’est l’impression que ça donne : une crème blanche, un peu nacrée et épaisse, qui peut avoir un peu de mal à sortir du tube. Il faut en mettre vraiment très peu dans le creux de la main ou sur un filet moussant (appelé aussi foaming net ou bubble maker, je vous ai mis celui de la marque Missha) et ça mousse beaucoup.

P1000253
une toute, toute petite noisette suffit !

P1000250

La texture est vraiment très agréable mais on évite quand même les yeux, hein?!

Cela fait deux ans que je me nettoie le visage avec tous les matins et je n’ai rien à lui reprocher

  • il n’agresse pas la peau : aucune sécheresse à déplorer une fois le visage sec ni rougeurs ;
  • il nettoie parfaitement l’huile de jojoba que je mets juste avant ;
  • il fait le teint lumineux ;
  • il débarrasse le nez de ses points noirs. Ou plutôt de ses filaments sébacés car apparemment, on confond souvent les deux. Le filament sébacé, c’est ce que tout le monde (ou presque…pour ceux qui n’en ont pas, et j’en connais, inutile de se la péter) a sur le nez. C’est le sébum qui remplit votre pore, il est de couleur plutôt claire, gris ou beige. Le point noir est…noir (on évite  les commentaires désagréables, merci) car il s’agit du sébum qui, arrivé à la surface de la peau, s’oxyde, fonce et durcit. Et il est beaucoup plus difficile à extraire que son copain filament. Donc, si on veut rester précis (et nous le voulons Monique, nous le voulons!), le nettoyant Unt retire très bien les filaments sébacés.

Bon, alors là, petite pause gore pour ceux qui aiment (les autres, on ferme les yeux et on se bouche les oreilles…) : une fois le visage sec, j’entoure mon doigt d’un mouchoir et je le passe en frottant doucement sur le nez et les ailes du nez. Et là, hop, comme par magie, les FILAMENTS s’extraient quasiment tout seuls et mon nez est tout lisse, tout doux. J’aime.

Venons-en là où le bât blesse. La compo, que voici :

Water, Sodium Lauroyl Glutamate, Propylene Glycol, Glycerine, PEG-8000, Pearl Powder, Maris Salt, DMDM Hydantion, Squalane, Ceramide 2, Tranexamic Acid, Sodium Hyaluronate, Perfume.

Alors comme ça, on se dit : c’est court, c’est simple donc c’est nickel. C’est un peu comme ça que j’ai fait au début. Les listes d’ingrédients à rallonge, je ne sais pas pourquoi, ça a toujours eu tendance à me faire flipper. Alors que là, c’est plutôt rassurant, de prime abord (oui, je sais, je viens de dire « de prime abord »…). Mais en fait non.

Je m’explique :

  • Sodium Lauroyl Glutamate : c’est un tensio actif doux, il est en premier après l’eau. C’est bien !
  • Propylene Glycol : hydratant et solvant d’origine chimique, qui joue également le rôle de conservateur. C’est embêtant qu’il soit placé si haut dans la compo car il est  réputé sensibilisant et allergisant à haute dose. Il est « cytotoxique in vitro au delà de 5% » c’est-à-dire qu’il peut altérer voire détruire les cellules…Hum…ça le fait moins, tout de suite le coup du cytotoxique
  • Glycerine : elle adoucit et hydrate la peau ; bien, bien…on continue ;
  • PEG-8000 : peut servir de support à d’autres substances, notamment cancérigènes. Cet ingrédient est irritant et allergisant à forte dose ; voilà voilà…
  • Pearl Powder : il s’agit d’un concentré de minéraux et d’acides aminés qui stimule le métabolisme cellulaire ;
  • Maris Salt : ce n’est rien de plus que le nom latin du sel de mer ; il permet d’améliorer l’hydratation de la peau ;
  • DMDM Hydantion : c’est un conservateur libérateur de formaldéhyde, sachant que les formaldéhydes sont cancérigènes pour l’homme ; ça recommence à puer un peu, là en fait.
  • Squalane : cette huile au toucher non gras en parfaite affinité avec la peau est douteuse quant à son origine ; si elle peut être d’origine végétale, le plus souvent dans les cosmétiques occidentaux, elle est en revanche le plus souvent d’origine animale puisqu’issue du foie des requins, dans les cosmétiques asiatiques. Unt étant une marque taïwanaise, le doute est permis…
  • Ceramide 2 : composant qui maintient l’hydratation cutanée et l’élasticité de la peau ;
  • Acide Tranexamique : le principe le plus efficace pour éclaircir les taches ;
  • Acide Hyaluronique : humectant et hydratant qui augmente la teneur en eau de la peau.

 

Je suis donc dégoûtée car je vais devoir changer de nettoyant : si l’analyse de la compo permet de comprendre pourquoi je l’aime pour son côté hydratant et absolument pas desséchant , les PEG et autres libérateurs de formaldéhydes m’empêcheront de le racheter…avec regrets!

Mais si vous n’êtes pas une folledingue de la liste INCI et que vous recherchez un nettoyant qui n’agresse pas, que votre peau soit mixte, grasse ou sèche, voire un peu sensible, allez-y, foncez ! Franchement, il est top.

Surtout qu’à un peu plus de 11 euros, pour un tube qui dure plusieurs mois, l’achat est facilement rentabilisé.

Où le trouver ?

 

Sources :

 

 

 

 

2 thoughts on “Le rescapé non certifié : le nettoyant Unt

  1. Ce blog est une vraie pépite ! C’est riche en infos, drôle et joliment présenté. J’attends avec impatience les prochains articles… même si j’ai déjà pas mal de produits à tester. Merci Thémis !

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s